Territoire des images

Carnet de recherches visuelles, par Raphaële Bertho

Expériences photographiques – Jour 1

Hier s’est ouverte l’école thématique MOB’HUMA’NIP, Arts et sciences sociales en mouvement : narrations, iconographies et parcours pour revisiter l’in-situ. Cette résidence scientifique et artistique réunit pendant cinq jours des doctorants, docteurs, maître de conférences, professeurs, professionnels et artistes pour croiser les approches méthodologiques autour d’un objet commun intitulé : les territoires en mouvement. Entre conférences, tables rondes et ateliers, il s’agit d’échanger sur les savoir-faire et les questions épistémologiques tout en éprouvant en commun des processus expérimentaux au sein de l’espace urbain (pour une description plus détaillée et complète voir le site de l’école thématique).

Je me propose de rendre compte ici tout au long de la semaine des expérimentations menées dans le cadre de l’un des ateliers intitulé iconographie mais qui traite plus spécifiquement de photographie et organisé par Hélène Bailleul (MCF – ESO Rennes 2), Caroline Guittet (doctorante – ESO Rennes 2), Alban Lecuyer (photographe) et moi-même. Le principe de départ est de croiser les pratiques d’une urbaniste, d’une géographe, d’un photographe et d’une historienne pour questionner les potentialités du médium photographique dans le cadre des recherches urbaines et environnementales. Que peut dire la photographie de la ville ? Comment la photographie peut-elle rendre compte des mobilités ? De l’espace public ? Des relations sociales ?

Dans la réflexion sur l’espace et la société en mouvement, il s’agit d’aller au-delà d’une photographie considérée comme un outil de captation ou de représentation d’un réel pour en comprendre les usages potentiels comme figuration des changements, passés ou à venir, de l’environnement urbain. S’inspirant des fonctions d’icône données à l’image (Marin), l’atelier se propose d’explorer comment la photographie peut être à la fois utilisée pour enregistrer, pour observer, pour imaginer. Différents usages qui lui assignent alternativement un statut documentaire (témoignage ou observation scientifique) ou projectif (figuration d’un ailleurs dans le temps et dans l’espace).

Chaque jour, les participants de l’atelier arpentent le terrain mis à leur disposition, celui de la ville de Rezé, selon un parcours préétablit. Ils le photographient « sous contraintes », en se tenant à un protocole  spécifique ayant pour objectif d’interroger le rôle, le statut et les potentialités de cette pratique visuelle. Les résultats de ce work in progress, seront publiés quotidiennement sur ce blog. Ces notes prises sur le vif sont l’amorce d’un travail réflexif de mise en forme de ces dialogues : entre l’image et le terrain, entre chercheurs et artistes, entre disciplines, regards, approches…

Participants à l’atelier : Brieuc Bisson (ESO-Rennes), Rahaf Demaski (APP Rennes), Didier Favreau (APP- Rennes), Erika Flahault (ESO- Le Mans), Lucinda Groueff (LAB’URBA – Marne-la-Vallée), Frédérique Mocquet (LIAT – Paris), Benjamin Pradel (LVMT Marne-la-Vallée), Gabriella Trotta Brambilla (PACTE Grenoble), Sandrine Wenglenski (LVMT Marne-la-Vallée).

Voir

Expériences photographiques – Jour 2

Expériences photographiques – Jour 3

Expériences photographiques – Jour 4

Expériences photographiques – Au fil des jours

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 2 septembre 2014 par dans En images, Notes, Rubriques, et est taguée , , , , .

Sur le fil

Follow Territoire des images on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :